CHERCHER >>
 

   
 
La réglementation / Surveillance et contrôles / Méthodes de mesures
Les techniques d'analyse

L'analyse des résidus de pesticides dans les différents milieux est une activité complexe pour trois raisons essentielles : 

les produits phytosanitaires appartiennent à des classes chimiques extrêmement diverses, leur dosage nécessite donc l'utilisation de techniques variées, 
la variété des substrats (on parle de matrices, il peut s'agir d'eau, de denrées alimentaires, de sol...) sur lesquels ils sont appliqués (ou sur lesquels ils sont susceptibles de se retrouver) est très grande, avec des possibilités d'interférences réelles, 
les limites de détermination que l'on souhaite atteindre sont de plus en plus basses, pour des raisons compréhensibles de sécurité accrue.


Pour chaque couple molécule/matrice étudiée, il convient donc d'optimiser les différentes étapes de l'analyse. Les études méthodologiques concernent la mise au point, l'adaptation et le cas échéant la création de méthodes analytiques pertinentes permettant de répondre aux problèmes posés. La démarche retenue (qui est de l'ordre de l'ingénièrie analytique) consiste donc à combiner les moyens existant aux différentes étapes de l'analyse : extraction des matières actives, purification des extraits, et dosage final. 


L'objectif de toutes ces méthodes est de développer et de valider des outils permettant d'identifier et de quantifier les pesticides dans les différents compartiments de l'environnement, en tenant compte des différents contextes à considérer et pour lesquels les niveaux de concentrations peuvent être très différenciés. Comme il n'existe pas de système permettant de mesurer directement les concentrations en pesticides, il faut donc avoir recours à une étape de piégeage lors de laquelle les composés sont retenus sur un support solide par adsorption si les pesticides ne sont pas présents dans une matrice solide (c'est le cas pour les mesures dans les eaux ou dans l'air par exemple) . Les pesticides sont ensuite extraits du support solide, puis analysés. La quantité capturée, directement proportionnelle à la concentration dans le milieu, doit être suffisante pour être détectée par les techniques de chromatographie1 .

Il existe une grande variétés de molécules susceptibles d'être retenues sur le support de prélèvement. La technique d'extraction devra donc être aussi spécifique que possible et décrocher principalement les pesticides. L'analyse devra permettre d'identifier avec certitude les composés: c’est pourquoi on fait généralement appel à la chromatographie couplée à la spectrométrie de masse .

 

Les méthodes développées permettent l'identification de quelques molécules seulement; en effet il n'est pas envisageable de pouvoir identifier et quantifier l'ensemble des pesticides du marché en une seule et même méthode. Toutefois, depuis une dizaine d'années, des méthodes (appelées "multirésidues") ont été développées, qui permettent de doser de 10 à près de 100 composés avec une seule technique.

 

___________

1 La chromatographie est une technique de séparation des composants chimiques d'un mélange qui repose sur une différence de comportement de partage des constituants à analyser entre une phase mobile et une phase stationnaire.

2 La spectrométrie de masse permet l'identification d'un composé par la séparation dans un champ magnétique et/ou électrique des fragments de la molécule engendrés par une quantité d'énergie constante. Le résultat fourni un spectre de masse de la molécule assimilable à une empreinte digitale